Retour sur le vernissage de « La roue tourne » de Maye

De retour à la galerie Itinerrance pour sa deuxième exposition personnelle, Maye nous a offert une nouvelle installation riche en surprises. Merci à tous d’être venus si nombreux pour admirer le travail du jeune artiste !

Une scénographie somptueuse

Après plus d’un an et demi de travail en atelier pour préparer cette exposition, le graffeur de 27 ans a investi l’espace de la galerie avec autant de volonté que pour ses toiles. En effet, on entre dans son exposition comme on entre dans son univers : en douceur, guidé par son sens de la mise en scène et son goût du détail.

« La Roue Tourne » débute par une jolie surprise, dès l’entrée le spectateur y découvre la barque qui était déjà installée dans son exposition précédente. Maye nous annonce ainsi que cette exposition est un nouveau chapitre de son oeuvre. La forêt bleutée qui entoure le visiteur laisse apparaître un rayon de lumière qui l’invite à poursuivre son trajet. Une fois la végétation traversée, il découvre que la galerie accueille plusieurs caravanes. L’artiste révèle enfin qu’un des sujets de l’exposition est le monde nomade.

Conçues dans les moindres détails, ces caravanes transforment l’espace et le jaune ambiant nous plonge dans la chaleur du sud. La plupart des objets composant la mise en scène de l’exposition sont des clins d’oeil aux éléments visibles dans chaque toile. Le décor foisonne de détails éveillant notre curiosité et stimulant nos sens. L’oeuvre de Maye ne se résume pas à ses dessins et à ses toiles, elle se déploie dans toute sa mise en scène.

Une performance musicale en deux temps

Au coeur de cette atmosphère dense, un guitariste (Cristóbal Corbel) et une danseuse de flamenco (Lucile Menon Simón) ont offert trois performances pendant le vernissage. Là encore, Maye donne de la force à son univers en multipliant les points d’entrée, ici la musique et la danse !  Entre leurs interventions, le DJ Karma Vibz (insta: @karmavibz) choisi par l’artiste a alterné son set entre musiques latines et électroniques.

Des dessins inédits

Après avoir habitué ses admirateurs à des toiles fourmillant de détails, l’artiste a décliné son univers sur un support plus sobre : le dessin. Une dizaine de dessins à l’encre sur papier reprennent une série de personnages, dont certains existent aussi sur toile. Sans couleur, Maye excelle par la finesse de son trait et la dynamique des postures.

Dernières danses à l’EP7

Un after-vernissage fut proposé à l’EP7, un nouveau restaurant bistronomique et numérique situé à quelques minutes à pied de la galerie, pour prolonger la soirée. La façade composée de 11 écrans de tailles diverses projetait en grand toute la soirée une sélection des toiles de l’exposition spécialement pour l’occasion !

Le vernissage en images
Exposition La roue tourne

Exposition
GALERIE ITINERRANCE
1er Juin au 7 Juillet 2018
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h
24bis Boulevard du Général Jean Simon
75013 Paris

Merci à Lillet de nous avoir accompagné sur ce vernissage. Photos Lionel Belluteau / Un oeil qui traine

Retour sur le vernissage de "La roue tourne" de MayeGalerie Itinerrance
01