Retour sur le vernissage de l’exposition Fornever de D*Face

Pour l’ouverture de sa première exposition en France, D*Face a rencontré ses admirateurs aux côtés de ses dernières pièces lors d’un vernissage couronné de succès ! Nous vous remercions d’être venus en si grand nombre pour apprécier ses nouvelles oeuvres.

Une installation en trois sections

L’exposition FORNEVER est rythmée en trois temps qui s’articulent chacun autour d’un thème. Le premier mur est organisé en une multitude de formats allant des sculptures, comme les bouteilles Riot, aux assemblages d’objets trouvés et revisités par D*Face, les Memory Trays. Cette première fraction de l’exposition s’intéresse principalement à des personnages esseulés. La couleur bleue y est omniprésente, ce qui diffère du deuxième mur constitué de pièces d’une grande variété de tons. L’utilisation du bleu nous fait sortir de la réalité et plonge les personnages dans le fantastique : on peut douter de leur existence.

Entre couples

En face, on retrouve la toile Love won’t tear us apart, qui reprend sur toile le couple habillant le mur de la Place Pinel. Les oeuvres de cette partie de l’exposition dévoilent chacune un couple aux interactions plurielles. La relation amoureuse y occupe une place prépondérante, comme le leitmotiv de cette série de créations au format monumental.

La scénographie de l’exposition fait écho au musée à ciel ouvert Street Art 13 pour lequel D*Face a peint à deux reprises. D’un côté de la galerie, la série de couples rappelle sa peinture murale réalisée en 2017 Place Pinel. De l’autre, l’artiste londonien nous plonge dans une ambiance bleutée et reste fidèle à sa dernière fresque Turncoat qui recouvre la façade du 155 boulevard Vincent Auriol depuis la mi-avril.

Regards tranchants

Au coeur de la galerie se situent les six scies, plantées par deux à même les socles. Sur chacune d’entre elles le spectateur découvre le regard, tantôt d’un homme, tantôt d’une femme. Du fait de leur forme allongée et de leur texture rouillée, elles rappellent la brutalité déjà présente dans ses deux cocktails Molotov. Il s’agit de deux sculptures en bronze reprenant l’iconique bouteille de Coca-Cola soit la reproduction physique d’une figure majeure de l’imagerie pop-art. Ces objets, juxtaposés à la série bleue, forment un retour à la réalité de la violence, en rupture avec la dimension fantastique des oeuvres voisines. D’autre part, les scies sont exposées en couple, faisant la synthèse de la relation amoureuse et de l’image de révolte que l’on retrouve sur les toiles.

Une sérigraphie exclusive

Une sérigraphie de 17 couleurs réalisée à plat et à la main par l’artiste a aussi connu un franc succès au cours du vernissage. Ce print inédit, produit en 150 exemplaires, met en avant Love won’t tear us apart.

Exposition Fornever

GALERIE ITINERRANCE
Exposition du 19 avril au 19 mai 2018
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h
24bis Boulevard du Général Jean Simon 75013 Paris

Merci à Lillet de nous avoir accompagné sur ce vernissage !

Retour sur le vernissage de l’exposition Fornever de D*FaceGalerie Itinerrance
05