Out-of-the-way-Urban-Nation-Berlin-david-de-la-mano-2

Nouvelles oeuvres de David de la Mano

David de la Mano a profité de l’été pour peindre et voyager.

Latitude

En juillet, l’artiste espagnol a ouvert les portes de son atelier à Nico Soto Diaz. Dans cette vidéo intitulée Latitude, l’artiste nous dévoile la précision et la délicatesse de sa pratique. Sous le regard concentré de David de la Mano, on suit le pinceau parcourir la toile pour y faire apparaître avec finesse ses silhouettes mystérieuses.

The Boats

Fin août, David de la Mano était l’invité du Urban Canvas à Varese en Italie.

L’artiste a pu y peindre, dans la rue, sur un long mur incliné. Comme à son habitude il a joué avec son support pour mettre en scène sa peinture. Sa fresque intitulée “The Boats” (les bateaux en français) nous présente ses personnages en petits groupes, évoluant difficilement sur de discrètes embarcations. Ils remontent la pente de la rue comme poussés par les flots. De plus, l’artiste joue sur la superposition en alternance de silhouettes noires puis blanches. Le changement d’échelle de ses sujets donne un effet de profondeur à la composition.

Cette organisation de l’espace donne une sensation de mouvement et de déséquilibre harmonieux, proche de ce que l’on peut ressentir sur un bateau pris dans la houle.

Skyline Mountain

Début septembre, David de la Mano était à Crans-Montana en Suisse, pour le Vision Art Festival. Recouvrant toute une façade, sa fresque « Skyline mountain » est directement inspirée du paysage qui l’entoure. Les lignes sinueuses de la composition font écho aux montagnes locales.

Des personnages masqués et fantastiques avancent dans une forêt, comme s’ils grimpaient vers les sommets. Un petit groupe, peint en rouge vif, se distingue du reste de la composition. Les créatures de ce groupe, semblables aux marcheurs de la montagne, semblent survoler la foule et s’enfuir vers une autre destination. On reconnaît ici la touche poétique de David de la Mano, qui laisse le spectateur libre dans son interprétation de l’oeuvre.

Crédits photo: Sam Norval, Julie Strasser

Out of the way

Fin septembre, notre artiste-voyageur posait ses valises à Berlin. Dans le cadre du festival Urban Nation de Berlin, David de la Mano a recouvert la façade d’un immeuble de six étages.

Il y représente des personnages marchant suivant une succession de cercles concentriques. Ils s’agrandissent à mesure que les cercles s’éloignent de leur centre, donnant l’impression d’une foule grandissante, presque hypnotique. Si l’on regarde attentivement cette oeuvre spectaculaire, on remarque un morceau de barrière en grillage percée au centre de la composition que l’on retrouve également sur les bords de la fresque. Est ce que cette foule vient de s’échapper ou au contraire, vient elle de pénétrer dans un nouvel espace ?

Nouvelles oeuvres de David de la ManoGalerie Itinerrance
00