La nouvelle fresque d’Inti à Santiago du Chili

Au cours du mois de mai 2018, Inti a peint un nouveau mur à Santiago du Chili, la capitale de son pays natal. En collaboration avec son compatriote Mono Gonzalez, le street artiste chilien a recouvert un mur surplombant la station de métro bien nommée Bellas Artes. Déjà investi en 2013 par Inti et ses Kusillos, ce mur se vêt une fois encore de son personnage fétiche. Ce clown issu des carnavals boliviens s’érige en symbole de liberté et d’impertinence, là où la société chilienne leur impose des limites.

Restant fidèle à son code couleur violet et or, faisant respectivement allusion au sacré et à la célébration, sa nouvelle fresque est agrémentée de feuilles ocres et vertes. Fruit de sa collaboration avec Mono Gonzalez, la végétation entourant le Kusillo enrichit la composition de couleurs qui détonnent dans le style d’Inti.

Sur les genoux du personnage central se trouve un agneau, symbole de pureté mais aussi de sacrifice. L’image de l’offrande est aussi représentée par le panier en osier, garni de fleurs et d’une bougie, tendu de la main par le Kusillo qui s’acquitte de la quête. Ces références au sacré sont accompagnées de plusieurs évocations aux vanités. Les munitions en bandoulière et le crâne font écho à la guerre et à la mort, tandis que le sigle du dollar sur le front du bambin fait un appel évident à l’argent. En les associant à la religion avec humour, Inti joue sur les paradoxes. Cette nouvelle fresque reprend donc le thème favori d’Inti : le sacré comme composante majeure de la culture sud-américaine.

L'oeuvre d'Inti et Mono Gonzalez
La nouvelle fresque d’Inti à Santiago du ChiliGalerie Itinerrance
00