Photo de la fresque de Daleast

Nouvelle fresque de l’artiste chinois DALeast !

Réalisation d’une nouvelle fresque au 154 boulevard Vincent Auriol, découvrez The Confettier par l’artiste DALeast !

DALeast est un peintre, sculpteur et artiste digital chinois entouré de mystère, se décrivant comme “actuellement un être humain” sur son site internet. C’est en 2004, après des études artistiques portées sur la sculpture, qu’il s’est totalement immergé dans l’univers du Street Art en voyageant dans le monde entier, apposant ainsi ses oeuvres sur un grand nombre de murs. Il lui tient à coeur d’insuffler du sens à chacune de ses créations et de les faire interagir avec l’espace qu’elles occupent. Croyant en la réincarnation, son travail s’oriente principalement vers la représentation d’animaux, qu’il estime essentiels au fonctionnement de notre planète. Il les peint, le plus souvent seuls ou en duo, en plein mouvement: des oiseaux en train de voler, des fauves s’élançant ou encore des chevaux au galop. Néanmoins, il lui arrive de représenter d’autres sujets, tels des vagues et des humains. La technique qu’il emploie produit un véritable effet de 3D, grâce à l’agencement d’une multitude de lignes et de nuances de couleurs, donnant naissance à des formes dynamiques contrastant avec ses fonds. Ainsi, elles semblent sculptées de métal, prêtes à surgir hors de leurs supports. Son travail est empli d’âme et d’énergie, pour le plus grand plaisir de nos sens.

Photo de la fresque de Daleast

Invité à participer au projet Boulevard Paris 13, DALeast a achevé une fresque monumentale le 16 mai dernier au 154 boulevard Vincent Auriol, dans le 13ème arrondissement de Paris. Intitulée The Confettier, elle représente un couple de léopards semblant en plein combat. Les fauves peints dans des tons ocres, se détachent sur un fond gris et semblent sculptés de tessons de métal, grâce à la technique singulière de l’artiste. Empreinte d’un incroyable dynamisme, elle s’inscrit pleinement dans l’oeuvre de DALeast.

Photo de Daleast peignant la fresque

DALeast a sympathiquement répondu à quelques questions, afin de nous en apprendre plus sur sa lui-même et cette oeuvre:

  • Depuis combien de temps peins-tu des fresques et comment as-tu commencé ?

Avant de commencer à faire ce que je fais maintenant, j’étais dans un crew de graffiti de 2004 à 2008. Au même moment, j’étudiais également la sculpture traditionnelle à l’Hubei Institute of Fine Arts en Chine. Cependant, je passais plus de temps à peindre dans l’espace public que dans mon studio de sculpture. Donc après ça, j’ai pris un chemin qui combinait les deux.

  • Comment définirais-tu ton style et comment l’as-tu développé ?

Je pense que mon style se développe organiquement, il est la combinaison d’un dur labeur et d’une évolution naturelle. Comme il est constamment en développement, je ne suis pas sûr de savoir comment le définir. Je préfèrerais le laisser être ouvert et juste dire qu’il y aura des changements plus intéressants à venir.

  • Pourquoi t’exprimes-tu dans les rues ? Et que souhaites-tu exprimer à travers tes oeuvres ?

J’aime travailler dans l’espace public à cause de son ouverture et de sa nature imprévisible. Je le ressens comme une conversation entre l’espace, le spectateur et l’artiste. Comme un échange. J’essaye de construire un pont avec mon travail, pour que les gens explorent leurs propres imaginations. De ce fait, mon travail repose entre l’abstraction et le réalisme et ne se focalise pas sur des idées conceptuelles, il est plus lié aux sentiments.

  • Existe-t-il un lien entre tes toiles et tes fresques murales ?

Mes murs sont intrinsèquement liés à l’espace dans lequel je travaille, ils sont créés pour s’insérer dans un environnement particulier. J’ai généralement tendance à ressentir l’espace d’abord, puis à avoir des idées. En parlant ”d’espace”, je ne me réfère pas seulement à la surface du mur, mais à tout le quartier et à la zone géographique. À cause de la nature de l’art public, la peinture n’est parfois pas facile à préserver, donc des travaux sur toiles permettent d’étendre la durée de vie. Le point commun entre mes murs et mes toiles est qu’ils partagent la même énergie et la même vision.

  • Pourquoi as-tu décidé de participer au projet Boulevard Paris 13, et quelle est ton opinion concernant ce type de projets ?

Je sais que le projet Boulevard Paris 13 est conçu pour cette aire spéciale à Paris, sa communauté et ses habitants, mais en réalité il ça ne se limite pas à ça. C’est un cadeau au monde. Je pense que dans une ville comme Paris, qui possède une place spéciale dans l’histoire de l’art et une influence culturelle continue sur le monde, il est presque nécessaire d’avoir un arrondissement dédié à l’art public comme celui-ci. Je suis heureux et me sens honoré d’avoir l’opportunité de participer à ce projet et attend avec impatience de voir plus de créations d’artistes talentueux ici.

  • Que peux-tu nous dire à propos de ta dernière fresque ? A-t-elle un titre, un sens particulier ? Pourquoi as-tu choisi de représenter ce motif, cet animal ?

Mon dernier mur représente deux léopards qui sont en fait une créature unifiée, dont les actions semblent causer sa brisure en deux. Ils sont connectés quelque que soient leurs actions, qu’il s’agisse de jouer, se battre ou aimer, le résultat affectera directement cette créature. C’est la réflexion de beaucoup situations dans la vie.

  • As-tu parlé à des personnes pendant que tu peignais ? Des gens du quartier ou des passants ?

Les habitants du quartier sont vraiment gentils et amicaux mais aussi curieux et sophistiqués. Certaines personnes voyagent même depuis d’autres villes pour voir les fresques du 13ème arrondissement. J’espère qu’elles peuvent extraire des sentiments inspirants et bénéfiques de cette expérience.

  • As-tu des projets prévus ou en cours actuellement ? Des fresques murales, des expositions…?

Comme certaines personnes le savent déjà, je suis parti pendant quelques années, j’ai voyagé et effectué des retraites (spirituelles). J’ai également travaillé sur d’autres médiums. Ce fut un processus réflexif et ressourçant et je suis excité d’être de retour. Il y a tellement plus à venir. Des fresques murales et des expositions. Nous verrons !

Fresque visible au 154 boulevard Vincent Auriol

Galerie Itinerrance

24B Boulevard du Général d’Armée Jean Simon, 75013, Paris
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h // Entrée libre

Nouvelle fresque de l'artiste chinois DALeast !Galerie Itinerrance
02