Fresque Hownosm Avril 2019

Nouvelle fresque de Hownosm

Découvrez la nouvelle fresque réalisée par le célèbre duo Hownosm, Sun Daze, visible au 167 boulevard Vincent Auriol !

Vous avez peut être déjà aperçu, au coin d’une rue, le travail de ces talentueux jumeaux ! Cela fait aujourd’hui presque 30 ans qu’ils s’expriment sur les murs ou les toiles, à travers des compositions élaborées et originales. Elles sont facilement identifiables grâce à l’utilisation d’une palette de couleurs limitée, constituée de blanc, rouge et noir, qu’ils déclinent à l’aide de mélanges astucieux. Notons que depuis peu, ils ajoutent quelques nuances de violet, permettant ainsi à leur style d’évoluer. Chacune de leurs oeuvres contient de multiples éléments visuels, certains porteurs de significations particulières, comme la bouteille, renvoyant à celles jetées à la mer.

Hownosm, Sun daze, fresque en cours de réalisation

Récemment, ils ont eu l’occasion de présenter deux oeuvres lors de l’exposition collective “Walking down the boulevard” à la Galerie Itinerrance, entre le 15 mars et le 6 avril 2019. Peu de temps après, juchés sur une nacelle, ils ont cette fois-ci réalisé une fresque monumentale dans le cadre du projet Street Art 13, du 28 au 25 avril. Parée de couleurs chatoyantes, elle s’intitule Sun Daze, cette expression évoquant un état d’esprit combinant bien être et relaxation. Ressenti grâce à l’énergie positive transmise par la chaleur, il est souvent associé aux dimanches ensoleillés. Tous deux ont expliqué avoir veillé à se reposer les jours précédents, afin d’être en mesure de soutenir un rythme intense. En effet, la réalisation de cette fresque a été physiquement éprouvante pour eux, en raison de sa taille particulièrement imposante, mais également de leurs dix heures de travail journalier. De plus, ils souhaitaient avancer le plus rapidement possible, conscients que les intempéries du mercredi 24 avril risquaient de freiner l’avancement de l’oeuvre, en rendant l’utilisation de la nacelle dangereuse.Néanmoins, ils confient n’avoir été sujets à aucune nervosité, ayant suivi leur routine habituelle, telle une chorégraphie savamment menée.

Hownosm, Qualities of life, et Hownosm, Sun Daze

Aujourd’hui, ils ont sympathiquement accepté de répondre à quelques questions, afin de nous donner de plus amples informations concernant leur fresque :

  • Pourquoi avez-vous décidé de participer au projet Street Art 13

On connaissait depuis un moment, on a vu les murs géniaux que vous avez fait jusqu’ici, avec pleins d’artistes différents. On est aussi au courant des différents projets que vous avez fait autour de Paris, avec Shepard par exemple, des trucs comme ça. C’était vraiment impressionnant ! On a commencé à discuter et vous nous avez proposé de faire un mur, donc on a dit oui bien sûr, parce qu’on savait que vous étiez compétents (rires). Je veux dire, vous avez fait tellement de murs, donc je ne pense pas que quoi que ce soit aurait pu aller de travers.

  • Qu’est-ce que vous pouvez nous dire à propos de votre dernière fresque ici à Paris ? A-t-elle un titre, un sens particulier ?

Oui, en fait on a fait deux dessins pour le mur, celui-ci c’est le second. Le premier avait un sens plus profond, le sens de celui-ci est plus léger, moins significatif. Mais il s’appelle « Sun Daze », c’est un jeu de mot, « sun » et « daze » formant aussi « Sundays » donc dimanches. Mais ça transmet juste vraiment l’idée que parfois tu dois t’allonger, te détendre, redescendre un peu et réaliser qu’il y a plus dans la vie que travailler, travailler, travailler, et juste t’asseoir pour profiter d’un agréable et relaxant dimanche avec ta famille, sans rien faire tu sais.

  • Est-ce que vous avez pu discuter avec les gens du quartier ? Ou des gens venus vous voir travailler ?

Le mur est trop haut et les gens, pour la plupart, parlent uniquement français (rires). Ça a été un problème, ils disaient toujours « coucou », ils voulaient parler et on était… Le mur est tellement haut que tu ne peux pas vraiment entendre ce qu’ils disent… On a certains de nos amis qui sont venus, des graffeurs locaux, et ils ont adoré. Mais sinon on n’a pas parlé avec beaucoup de gens par-là, on a parlé avec les résidents qui habitent dans le secteur mais on a eu de longue conversation avec personne. On a commencé au premier étage et on a travaillé très vite jusqu’en haut donc… Pas de contact avec qui que ce soit là-haut ! (rires)

  • Donc c’était plus des opinions que les gens vous lançaient du type « j’aime bien » ?

Oui, oui, comme « Vous avez fait ça ? », « C’est super ! ». En plus il y a une barrière donc peu de gens ont accès à cette zone, juste les personnes qui vivent là. On a vu beaucoup de gens prendre des photos et dire des choses comme celles dont j’ai parlé, mais la distance ne rendait pas vraiment le dialogue possible…

  • Des gens ont-ils dit trouver l’oeuvre trop rose ?

Non. Mais tu ne peux pas satisfaire les souhaits de tout le monde tu sais, il y a toujours des gens qui n’aiment pas même si en général ils apprécient. Mais c’est aussi ok s’ils expriment leur opinion, parce que ça les implique dans la fresque, ça leur parle, ça les fait réfléchir. Peut être que le rose est tellement brillant qu’ils vont s’arrêter, juste oublier ce qu’il y a autour et essayer de comprendre ce que le reste de la fresque veut dire. Mais oui, je veux dire, tu peux détester, tu peux adorer, c’est ton opinion, c’est de l’art public donc tu peux avoir une opinion publique !

Hownosm, Sun Daze, 2019

Fresque visible au 167 boulevard Vincent Auriol
Galerie Iitinerrance, 24B Boulevard du Général d’Armée Jean Simon, 75013, Paris
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h // Entrée libre

Nouvelle fresque de HownosmGalerie Itinerrance
00