06_INTI_COUV

L’inde et le Maroc accueillent les dernières fresques d’INTI

En avril dernier INTI était à Khirke dans une zone périphérique du sud de Delhi pour peindre un mur colossal. Localisé dans un carrefour en plein trafic, le projet a éveillé la curiosité de certains conducteurs causant même quelques accrochages sur la route.
Une constance dans les pièces de INTI : ses personnages sont un mélange de spécificités chiliennes – Incas, peuples indigènes, paysans, catholiques et révolutionnaires – accompagnés d’une atmosphère frémissante.
Cette pièce intitulée « Équilibre » est une interprétation de la relation entre des lieux qui semblent éloignés de part leurs contrastes mais qui partagent une histoire culturelle similaire. Pour reprendre les mots de INTI « La fresque est un mélange hypothétique de deux territoires distants. Même s’il n’y a pas de relations directes entre eux, tous les deux partagent une essence et un passé culturel commun qui est coloré, festif et religieux, où le pouvoir de la croyance et de l’amour dépasse la rationalité ».
INTI est désormais au Maroc à Rabbat pour le Festival Jidar où il vient finir la réalisation de sa dernière fresque ayant pour thème les immigrants Subsahariens.

L'inde et le Maroc accueillent les dernières fresques d'INTIGalerie Itinerrance
01