David de la Mano rythme les rues de Montevideo

Dans le cadre d’un événement musical situé à Montevideo (Uruguay), l’artiste espagnol David de la Mano a recouvert un mur du sud de la ville de ses silhouettes noires. Installées dans une barque aux courbes irrégulières, ces dernières brandissent des instruments de musique. Leur embarcation de fortune traverse une clôture barbelée qui se déchire sous le poids du fragile navire. Intitulée Silent Sound, la fresque joue sur la difficulté de représenter visuellement du son et se construit ainsi en un véritable oxymore.

Par cette métaphore visuelle, l’artiste exprime l’idée que la musique dépasse les frontières et crée des chemins là où les barrières se dressent. S’il reste fidèle à son style minimaliste composé d’ombre et lumière, de la Mano a décidé d’accompagner ses silhouettes humaines habituelles de trois loups. Se déplaçant en meute, cet animal revêt ici l’image de cohésion, comme une nouvelle allégorie de la dimension socialisatrice de la musique.

L'oeuvre de David de la Mano
David de la Mano rythme les rues de MontevideoGalerie Itinerrance
00